Mali


Le Mali...le rêve de Paul, le pays du chanteur  Salif Keita. Et comme le dit la chanson, le dimanche à Bamako c’est le jour des mariages. Les cortèges de jeunes et de moins jeunes sont exubérants . Il y a de la  poussière et les boubous et des rires et des prouesses des cascadeurs en mobylette. Le bonheur total!

Le Mali…pollué, bruyant et qui ne sent pas bon. Un gros problème environnemental. Une mauvaise gestion des déchets; on se bouche le nez pour voir dans les fossés, le long des routes débordent des amas de couleurs et dodeurs.

Le Maliinstable disent certains, sécure pour dautres. En raison du climat politique, nous n’avons pu que nous rendre à Bamako et à Ségou située à quelques 240 kilomètres de la capitale Bamako. Notre intention était de se rendre à “ la perle du désert” Tombouctou et au ‘’pays des Dogons’’ mais on nous a conseillé de voyager plus au nord. (Ce sujet mérite un billet dans notre blog-avril 2018).

Le Mali et son artisanat ancestral nous a impressionnés ; le balisage, le galatan, le bogolan et l’indigo sont des techniques encore utilisées aujourd’hui pour créer des tissus africains uniques. Voilà la raison d’être de notre détour par le Mali.

Rencontrer Aissata et Boubacar fut une grande source d’inspiration. C’est avec eux que nous avons choisis de travailler.

Le produit de leur travail sera en boutique SO Original. Vous serez impressionné par le résultat que peut donner, sur une étoffe, de l’argile, de l’écorce et des plantes.


FR
FR
FR